Homepage

Catégories

Conseils sur le Sexe et ses Positions
 Entre les jambes d´une femme
 Le préservatif
 La virginité
 Les caresses préliminaires
 L´importance des anticonceptionnels
 L´éjaculation précoce
Positions sexuelles pour faire l'amour
 Positions de sexe oral
 Positions sexuelles anales
Positions de Sexe pour Gays
 Articles Homosexualité
 Positions de Sexe Anal pour Gays
 Positions de Sexe Oral pour Gays
 Positions de Sexe au Débout pour Gays
Positions Sexuelles pendant la Grossesse
 Articles sur la Grossesse
 Positions de Sexe Oral avec la Femme Enceinte
 Positions de Sexe Anal avec la Femme Enceinte
 Positions Débout pendant la Grossesse
 Positions Posées pendant la Grossesse
 D'Autres Positions pendant la Grossesse
Positions de Sexe en Groupe
 Le Sexe en Groupe
 Groupe de 1 Homme et 2 Femmes ( Trio 1)

Sections

Rechercher
Recommandez cette page
Contacts
Agrandissement du Pênis

 
 

Positions de Sexe pour Gays -> Articles Homosexualité

L´homosexualité peut être définie brièvement comme une attraction affective et sexuelle pour des personnes du même sexe. Un homme qui ressent de l´attraction pour un autre homme, est un homosexuel ou un Gay, dit plus vulgairement. Les femmes qui ressentent de l´attraction pour d´autres femmes, sont appelées lesbiennes.
Il faut savoir, que quand nous faisons référence à l´homosexualité, nous parlons de l´orientation sexuelle d´une personne, et ne doit être en aucun cas confondue avec le comportement sexuel. Ce dernier définie les formes de comportements masculins et féminins que la société et les normes culturelles nous imposent. Nous ne devons jamais faire le diagnostic d´une orientation sexuelle, par le comportement sexuel d´une personne. Quelques fois, nous rencontrons des gens dont l´apparence physique nous amène à penser une chose, et qu´en fait celle-ci vit d´une toute autre manière. Prenons une femme qui par exemple, a un physique peu féminin, ne possède aucune grâçe et est dépourvue de toute sensualité, il nous vient alors à l´esprit que cette femme n´est pas vraiment une femme, et qu´elle n´aime pas les hommes. Après avoir fait la connaissance de cette femme, nous nous rendons compte de notre grossière erreur car cette femme est en fait mariée, a des enfants et qu´elle est une excellente épouse. L´imprudence que nous commettons est souvent dûe à l´influence de la société qui est pleine de préjugés et de faux moralisme. L´apparence et le comportement sexuel d´une personne, ne démontrent aucunement comment celle-ci se sent et comment elle vit sa vie.
L´homosexuelité n´est pas un choix dans la vie, personne ne nait et choisit ce qu´il veut être, comment il va s´habiller et pour qui il va ressentir de l´attirence. Pour nous , les psychologues, l´orientation sexuelle (dans ce cas l´homosexualité), commence pendant l´enfance et a son point culminant dans la phase pré-adolescente, avec l´interaction de facteurs importants, comme le milieu dans lequel ils vivent, les aspects biologiques, hormonales, qui ont un rôle fondamental dans le développement de la sexualité. Nous pouvons vérifier avec ceci qu´une personne homosexuelle ne choisit pas d´être homosexuel et de ressentir de l´attraction pour une personne du même sexe. Tout ce construit, au fil des expériences vécues depuis l´enfance. Il se peut que ce choix soit inconscient, et qu´il ne puisse être modifié par la simple envie de l´individu.
Etre homosexuel n´est donc pas un choix, néanmoins nous savons que la manière d´exprimer sa sexualité est elle, une question de choix.
En 1973, l´homosexualité a été éliminée comme catégorie diagnostiquée par l´association de psychatrie, et fut enlevé du “Diagnostic and statistical Manual of mental disorders”. Ceci est le résultat de la perception que l´homosexualité est un style de vie alternatif, et non pas un trouble pathologique, qui se produit avec une certaine régularité, considéré comme une variante de la sexualité humaine.
Voyons maintenant quelques curiosités:
Les homosexuels masculins ont déjà ressenti une attraction romantique, au moins avant la puberté; Environ 50 % des garçons ont eu une expérience pré-pubère de type génital avec un partenaire du même sexe, ne montrant néanmoins aucune affection, seulement une exploration. C´est au début de l´adolescence que commencent les attractions romantiques et érotiques pour les partenaires du même sexe.
Chez les femmes, le commencement des sentiments romantiques pour les partenaires du même sexe se situe aussi dans la période précédent l´adolescence. Cependant la reconnaissance de ses préférences affectives et sexuelles pour des partenaires du même sexe, se produit seulement à la fin de l´adolescence ou même à l´âge adulte.
Plus de femmes que d´hommes homosexuels ont déjà eu des expériences hétérosexuelles, pendant leur vie, même dans certains cas avant d´avoir eu leur première expérience homosexuelle.
Les pratiques sexuelles des homosexuels sont les mêmes que celles des hétérosexuels, en tenant compte bien-sûr des limites imposées par l´anatomie du sexe.
Les facteurs psychodynamiques qui influencent le comportement homosexuel masculin peuvent être expliqués par la peur  de la castration, car il y a chez les hommes une forte fixation pour la mère, et une certaine abscence du Père. Ches les femmes, la réponse peut provenir de la jalousie du pénis masculin, en association avec des conflits oedipiens mal résolus.
Afin de mieux comprendre ces facteurs psychologiques, nous allons nous reporter à Freud, le père de la psychanalise, qui nous dit que l´origine de l´homosexualité est une mauvaise résolution du complexe d´oedipe (phase de l´enfance, à environ quatre ans d´âge), où le jeune garçon tombe amoureux de sa mère et colle à celle-ci, et rivalise donc avec le père; Avec la fille, l´effet inverse se produit, elle tombe amoureuse de son père et rivalise ainsi avec sa mère.
Freud nous apprend, que pendant la phase du complexe d´oedipe, pour les filles comme pour les garçons, que le père est passif et adopte une attitude relachée, sans autorité suffisante pour imposer les limites adéquates aux situations normales du complexe d´oedipe. Un père passif et une mère très protectrice peuvent causer chez le jeune garçon une interiorisation des caractéristiques féminines de la mère, incluant l´objet du désir, l´homme dans ce cas. Le même procédé se produit chez la jeune fille, si le père passif n´a pas l´autorité et l´attitude pour imposer les limites recquises, cela pourra avoir comme résultat l´homosexualité. Ceci se vérifie dans la théorie psychanalitique de Freud.
Les homosexuels hommes ou femmes souffrent de préjugés et de discrimination, car ils sont souvent incompris et considérés comme anormaux. Ils peuvent être persécutés à l´école, à la maison ou même au travail.
Beaucoup d´homosexuels ont des difficultés à assumer leur orientation sexuelle, car ils se sentent seuls et différents dans une société si sélective.
Le fait de s´assumer homosexuel est intimement lié au monde psychologique de l´individu, qui a besoin d´une grande force de caractère pour assumer son identité, être respecté, et le plus important d´avoir une haute estime des soi, qui ne peut que contribuer à une vie émotionnelement saine.
L´acceptation de soi est le premier pas pour s´assumer homosexuel, et être heureux, car de toute façon il n´y a pas de choix, personne n´est coupable ou innocent, il y a seulement un individu avec son histoire, ses expériences et ses sentiments, cherchant un endroit dans le monde pour être heureux comme il est et comme il se sent.
Soyez heureux.

Adriana Sommer
Sexologist



Homosexualité à l´adolescence    
 

 

Cherchez nouveaux amis/es

Je suis/Nous sommes un(e)/des
recherchant un(e)/des
Agé(es) entre
e&t
Recherchant...
Pays
positionssexuelles